Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Pages

Album photos Costa-Rica 2013

 

L'équipe 2013 

La revue de presse 2010

 

Le Trail que l'on organise    

logo maxirace 2013

 

Nos partenaires   

dare2b Logo2

Nos vidéos

Team Raid sur Prologue INPG 2010...


Le team sur le Raid Huairasinchi 4ème de la Manche de Coupe du monde de Raid en Equateur 2010.


Le team raid sur le Raid EDHEC 2008


Préparation du team pour le XPD 2009, finale du championnat du monde de Raid aventure.


Le team pour le XPD 2008, sur la manche Portugaise de la coupe du monde de Raid aventure.

Le team raid Sur la Patagonia Expedition race 2008 :
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 22:37

C’est parti pour une première aventure à 4, nouvelle équipe, beaucoup d’envie et de partage. …Un quatuor inédit et qui semble se connaître depuis belle lurette.

Comme pour toutes les équipes, la préparation du matos…. C’est long… et nous attendons tous le départ avec impatience.

Prologue : magnifique petite CO dans le centre du Puy en Veley, ça pique bien les mollets et les poumons mais on avance bien. Et hop seconde place, Bravo Manu belle orientation.

Première surprise notre chef Manu se fait un petit plaisir…il casse sa pédale et nous ne sommes même pas encore parti ;-). Heureusement casse réparée avec l’achat d’une nouvelle paire de pédale oufff…merci Xavier de l’OT du Puy…

Transition en vtt jusqu’au lieu du bivouac ou des tentes nous attendent et un bon petit repas prévu par l’orga. Soupe et ravioles et hop au lit….

C’est parti…départ à 5h30

Tout le monde est prêt sur la ligne de départ, et pannn……nous voici dans le canoé sur ce petit lac à bien enchainer les balises. Le principe du départ « éclaté » en canoë est bien sympa. Chaque petit groupe d’équipe part sur une balise différente. Avec notre bon prologue et notre coup de pagaie, on sort devant et repartons en vtt avec 400t, un petit passage technique et les voilà qui filent. On assure derrière, au lever du jour Arverne nous rejoint et on finit la section ensemble en tête par une belle descente. Le canoë suivant se passe sans encombre à l’exception d’une baignade surprise pour Yo et Manu. Nos transitions ne sont pas exceptionnelles et on se précipite pour repartir en trek, 10 à 15’ de perdues pour trouver le bon départ. Juste le temps pour 400t et LSN de revenir. On s’accroche, Yo

porte le gros sac, DD celui qui fait mal et on limite la casse au départ du raft. Courir en combi c’est pas le top. On embarque 4’ derrière et nous débarquons avec le même écart, après une section de raft sympa mais pas trop engagée, il fallait pagayer et éviter les rochers.

Le raid commence maintenant : 95km de vtt. Nous perdons notre DD des beaux jours, les 3 nains ne vont plus à la mine, DD non plus n’a pas bonne mine, un peu à bras raccourci, il s’accroche de manière extraordinaire. Yo est aux petits soins, au tractage comme rarement.

On enchaîne les kilomètres, les remplissages de bidons et vers la balise 8, c’est Yo qui se fait harponner par 6 piqûres de guêpes de terre, le cri de douleur est intense. Là on se dit que ça va devenir vraiment dur, on savait que la parcours allait être exigeant et on se rajoute une autre dimension : résister à la fatigue et à la douleur dès 10h de course. Yo se soigne et on repart tranquillement. Au sommet malgré nos déboires on apprend que nous sommes à

30’ de 400t et 15’ de LSN. La descente suivante c’est la bretelle du sac de Manu qui casse, réparation expresse et on poursuit. Les bénévoles sur la Loire nous encouragent, ils sont si généreux et agréables que cela nous relance. DD en profite pour voir le médecin car impossible de manger…Manu fait une nuit exceptionnelle en orientation, c’est fluide et cela permet de rejoindre LSN à la transition et de repartir sur le Trek de 40km.

L’orga avait annoncé un trek aquatique… effectivement passer la nuit à remonter les cours d’eau c’est pas facile.

Nous cherchons pendant un moment la première balise du trek…mais on décide de partir car elle n’est pas à sa place. DD s’accroche, heureusement le rythme n’est pas très soutenu car la progression est difficile. Nous ne voyons plus LSN et le jour se lève. Soudain Manu se rend compte qu’il a perdu la carte et nous n’avons pas pris le double…petit moment de panique, Manu fait demi-tour pour chercher et croise sur son chemin Arvenne…Un grand merci  pour la carte les amis…

L’allure monte un peu avant le sommet du Mezenc et DD est en galère, et ca c’est une équipe, chacun y met du sien pour continuer à avancer, Lucie et Lionel le tractent et ensuite Manu prend son Sac. Quelques larmes pour dede de déception, une baisse de moral à la balise 14 et….paf ( non c’est pas manu qui tombe c’est pour plus tard ca…).

On nous annonce LSN et Arvenne à 10 min devant. DD demande « on peut aller un peu plus vite, Manu prend mon sac » et c’est reparti en avant…une montée de fou et on croise les amis dans la descente. Un petit soin d’ampoules pour Yo au sommet et hop ca galope…On rejoint LSN et Arvenne à l’assistance 1. Enfin un peu de repos…3h obligatoire. Yo et DD en profitent pour voir le médecin. EN arrivant on croise 400Team, ils ont déjà presq 4h d’avance, chapeau !

Un peu de chance avec nous, il y a un orage de grêle pendant notre pause, heureusement nous sommes à l’abri.

C’est parti sur un nouveau VTT encore de nuit, joueur en orientation, on rejoint LSN, puis Arvenne nous rejoint. On ne va pas se quitter et finir le VTT ensemble malgré des choix différents à certains moments et ça roule à bonne allure. Nous avons la transition en vue et Lucie casse ca chaine dans le bas de la descente (là ce n’est pas de chance)

Comment dire enfiler les combi trempées à 1h du matin, c’est glagla et le canyon de nuit… c’est sympa ?!!

LSN quitte la transition et on tarde à suivre, Lucie lit le road book et on part en trottinant en combi et avec le baudrier, on arrive à un pont, PERSONNE, RIEN…on relit et on s’aperçoit que nous ne sommes pas au bon endroit…comment perdre du temps…on est champion…voilà c’est fait on repart et on trouve le départ du canyon. 1errappel et plouf…on essaie de trouver des passages pour aller plus vite mais on avance gère vite en canyon mais tout le monde est à l’aise avec les cordes.

Nous enchainons sur le trek de 5km type RAID IN France, c'est-à-dire Nature à souhait, pas de chemin et de la pente,

Manu aux commandes et hop on avale le dénivelé jusqu’à la crête, on trouve la balise et Manu nous explique l’itinéraire et ben entre les genêts, les ronces, l’aubépine….on avance grâce à nos combi de néoprène…excellente armure pour avancer. Nous arrivons en bas de la vallée et il suffit de remonter mais la cabane forestière n’est pas facile à trouver et soudain des applaudissements, ca fait du bien d’entendre qlq1 et surprise nous sommes repassés en 2ème position. LSN arrive peu de temps après nous sur la transition.

On repart sur les VTT et quel VTT même si Manu coince ca chaîne, et nous passons un moment à essayer de réparer ca ! Nous avons du mal à trouver les embarcations pour traverser la rivière avec les vélos. Le rythme baisse un peu.

Un bon portage et une descente sur le village d’Ourlette juste magnifique, un paradis…on remplit les gourdes dans la rivière et rejoignons les caisses à la transition. De nombreuses équipes sont là, ayant dû prendre un shunt. Longue transition pour repartir en canyon. Cette fois ci nous sommes vigilants et trouvons de suite l’entrée du canyon.

C’est juste magnifique mais que c’est long, la fatigue est la et dans cette activité nous sommes plus en rando découverte qu’en course….Lucie glisse et se cogne mais elle est solide. Nous croisons un guide qui nous annonce encore 40 min et hop vous sortez du canyon et soudain PAF (non pas Manu dans l’eau), mais une équipe derrière nous…ça faisait un moment que l’on n’avait pas vu une équipe et ils sont motivés…On reste un peu coincé sur un passage et on finit par rejoindre la fin du canyon pour un petit trek et comme à notre habitude en combi…on avance bien, on récupère la balise en haut d’une tour et hop nous traçons vers un petit canoé de 5km, le rythme est bon et on court toujours.

Transition rapide pour monter dans les canoës et c’est parti, la nuit tombe et nous n’avons tjs pas dormi depuis la pause.

Et c’est parti pour un trek de 30 km dans le parc des Cévennes, on nous annonce une météo difficile pour la nuit et on se ravitaille bien en faisant un petit tour de nos lyoph Voyager « je peux gouter le tiens  »

On avance à un bon rythme mais le sommeil nous rattrape, hésitation sur l’orientation, Yo qui pique du nez, on décide de se donner 30 minute sous les sapins. On repart un peu plus réveillé et Malgré l’orientation difficile Manu nous trouve le bon chemin. Lucie est solide pas besoin de dormir, elle nous motive et soudain plus d’étoiles et hop le brouillard.

On ne voit pas à plus de 5 m et nous cherchons un chalet et il se met à pleuvoir en continue. Hop le chalet, on profite pour réparer les pieds à Yo et Lucie un ti dodo sous la table mais pas le temps on reprend le chemin. La météo est horrible…brouillard, pluie, vent…voici l’épisode cévenole dont on nous avait parlé ! Ben ce n’est pas le top en raid ;-)

Le manque de sommeil se fait ressentir DD suit comme un Zombi et Yo pas loin de le rejoindre. Nous décidons de rejoindre un petit village pour se mettre un peu à l’abri…

Nous tronvons un bouiboui entre bois et paille, la pluie s’est calmée et nous nous reposons un peu autour d’un feu difficile à prendre mais DD déniche des cagots et du carton. Lucie s’endors au milieu des crapauds ;-), et oui s’est connu ils aiment l’humidité…

Le jour se lève et il pleut à nouveau très fortement et nous essayons de joindre l’orga mais impossible donc on se réfugie toujours au village du Mas de la Barque dans un petit office avec thé et pti gateaux mais le temps file et nous le rattraperons jamais, à vouloir jouer sécurité ( ce qui est une bonne chose) nous perdons définitivement le trio de tête.

Le retour à l’assistance se fait avec 3 autres équipes donc l’équipe de Maxirace de Seb, Mathieu, Jerem et Karine.

Puis DD décide de relancer un peu le rythme et on en a encore sous le pied vu notre rythme, la pluie se calme et nous arrivons à l’assistance vers 12h soit 2h après la barrière horaire. L’orga suite aux intempéries nous shunt sur un parcours VTT et nous avons 7h pour le faire. ET ben 7h, franchement fallait rouler et ne faire aucune pause !!!

Des orages magnifiques, d’une rare violence, tombent sur les montagnes et sur nous aussi d’ailleurs. Tout le monde est en forme et ça roule fort…on assiste à un spectacle magnifique mais nous avons une pensée pour les autres équipes en montagne qui ca ne doit pas faire rêver !!!

Petite pause dans un village pour trouver à manger, un paquet de chips, une pomme et un paté cévenole 

On appelle la boulangerie avec le téléphone du commerce pour annoncer que nous arriverons avant 19h30 et il est alors 18h45 et il y a 17km avec un bon col, et c’est parti….la course pour la bouffe et ca motive ca 

Nous arrivons au village à 19h33 et la patronne nous attend et nous ouvre le garde-manger, un bonheur …quiche pizza et gâteau le top !!! et au bar voisin pour un super bon thé au citron bien chaud avec du miel…le bonheur

Et c’est reparti pour quelques km de nuit sous un ciel éclatant d’éclair par dizaines et une ambiance de folie dans l’équipe (même si un léger doute sur notre orientation avec une partie hors carte  )

A notre arrivée au gymnase, peu d’équipes sont arrivées et c’est le chaos dehors et on nous annonce une pause de 5h au lieu de 3 car la spéléo est annulée. Moi je dis merci car l’eau à 7° ca aurait été glaglagla !!!

Au final nous restons bloqué dans le gymnase plus de 24h pour prendre un départ en bus jusqu’Aigues Mortes à 3h du matin soit un réveil à 1h30. Il est étonnant de voir nos têtes gonflées le matin au réveil, une belle bande de hamsters avec les mains et pieds de Shreck…

Nous sommes vendredi matin, c’est reparti pour la dernière ligne droite !! la plage, le sel, les chevaux et LES MOUSTIQUES nous attendent !!

On prend le départ de l’équitation, DD et Manu sont soulagés, interdit le galop …à noter notre cher PASCO, compagnon de Manu qui est un peu sourd je pense… « tu vas écouter Pasco, quand je te dis de t’arrêter… tu t’arrêtes…ca suffit comme ça » la on ne peut que se marrer en voyant ca  hein Man ;-)

Et voilà, il nous reste une dizaine de km sur la plage, on avance vite, même un peu trop vite pour notre Lucie qui souffre de sa cheville suite au canyon…nous avons le sourire très content d’avoir partagé tous ces moments forts, ensemble H24 …

 

 

Nous tenons à féliciter l’organisation pour cette magnifique épreuve et à la réactivité face à la météo.

Partager cet article

Repost 0
Published by Team raid74
commenter cet article

commentaires