Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Pages

Album photos Costa-Rica 2013

 

L'équipe 2013 

La revue de presse 2010

 

Le Trail que l'on organise    

logo maxirace 2013

 

Nos partenaires   

dare2b Logo2

Nos vidéos

Team Raid sur Prologue INPG 2010...


Le team sur le Raid Huairasinchi 4ème de la Manche de Coupe du monde de Raid en Equateur 2010.


Le team raid sur le Raid EDHEC 2008


Préparation du team pour le XPD 2009, finale du championnat du monde de Raid aventure.


Le team pour le XPD 2008, sur la manche Portugaise de la coupe du monde de Raid aventure.

Le team raid Sur la Patagonia Expedition race 2008 :
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 18:02
chaussure  ekoi  bayer-kreuz

 

Voici un beau voyage en pays berbère.
198929 198497223505345 185794428108958 621926 3793873 nStef et moi repartons ensemble pour une 2ème transmarocaine, 4 ans après la première. Derrière nous des souvenirs et expériences ont fait leurs chemins, plutôt des bons d'ailleurs.
A noter que je remplace Patrick, pour qui j'ai une pensée particulière, en effet cette traversée de l'Atlas n'était pas à mon programme, mais elle devrait être obligatoire...
Vendredi soir Stef pose le pied à Marrakech, pour 8 jours, j'arrive le lendemain tôt en compagnie de Bruno, Babette, Thomas, Jojo, Carine, Benoit, Fanny, Michel, Marie Claude et un autre Bruno et Stef (team de Salomon, Vibram et XTTR63). Jusque là tous se passe bien, on va récupérer nos bagages et vélos et nous voyons Stef qui entre dans la zone des bagages (il en était sortit la veille) et logiquement cette zone est inaccessible aux accompagnants, curieux, mais sympa, je me dis qu'il va m'aider à porter mon bazar, plus de 45 kg (pas mal de bouffe).
L'information tombe vite, son vtt n'est pas arrivé, donc pourquoi pas avec le vol suivant. Il transitait pas Casablanca.
Nous devons partir rapidement ensuite pour Ouarzazate avec un bus, notamment parce que le mauvais temps s'annonce et que nous devons passer la Tizi n'Tichka 2260m (col du Tchka) mais aucune nouvelle de son bagage manquant, nous quittons donc Marrakech qu'avec un seul vtt et on se dit qu'en run en bike cela ne sera pas la même petite vadrouille. Et Steph n'avait que son bagage de cabine, heureusement blindé de vêtement. tous le matos technique était dans la caisse vélo (casque, chaussure, batons, tente, CO, pharma, ...).
j1vttAprès une traversée ouest-est de l'Atlas enneigé nous arrivons à Ouarzazate. Les préparatifs se passent bien et nous trouvons un vtt par l'organisation (celui de Gilles le directeur de l'évènement). Tous les 2 nous partons dans le souk pour customizer notre nouveau destrier : cintre plat, chambre à air, corne sur guidon et pédales avec cale-pied prêtées par Sam de Raid Passion Nantes. Bruno L. prête également une paire de chaussure à Steph, génial. On reconstitue petit à petit un équipement de raideur, sac, polaire, bouffe, gants, camel qui va fuir donc tout au bidon.
On arrive à se poser le dimanche midi pour un repas entre amis raideurs, on gardera en souvenirs l'ambiance et les rigolades mais pas la quantité et la rapidité du service.

 

 

 

Enfin lundi le raid commence et Sabine de l'organisation n'a pas de nouvelle de notre 2ème vélo.
j1Le départ est prévu à pied pour rejoindre le lac de Ouarzazate, mais un vent de force 4 pousse l'organisation a annulé, bien sagement cette section. Dommage pour certains au vue des conditions, vagues, vent de dos ou de 3/4 arrière et un petit détroit qui semblait bien sympathique. On part donc pour 15km à patte et les 2,5 derniers kilomètres contre le vent, du coup, on fait l'effort et on arrive à distancer un peu Mathieu et Christian de Cap Opale. Une bonne chose puisqu'en vtt on redoute beaucoup notre équipement et le rendement qu'on va pouvoir obtenir avec notre bike reconfiguré. On s'en sort bien en finissant l'étape, écourtée à cause d'un oued infranchissable où Jean-Pierre (organisation) fait une baignade peu rassurante, avec 4' d'avance sur Fanny et Benoit (Vibram) qui ne se sont pas fait piéger en orientation et ont roulé comme des furieux. Pour Cap Opale et XTTR (Jojo et Carine) un petit tout droit à la balise 3 les placent assez loin (plus de 40'). Kiwi Raid et Team Salomon du grand Bruno suivent en 3ème et 4ème position. Retour au bivouac neutralisé en vtt puis en 4*4, nous sommes à Agessemou (1550m) au pied de l'Atlas.

 

195987 198497206838680 185794428108958 621925 1883575 nLe lendemain une grosse journée montagne s'annonce. Le départ est donné en vtt en plein dans la pente en direction d'Agoudim, on posera les vtt un peu avant le village à cause de la glissance du terrain. L'équipe va bien nous sommes en tête à la transition pour le départ de la belle section de trek (passage à 2500m), mais je fais un tout droit dans le village d'Agoudim, mis en échec par la mosquée et le symbole de la carte. On se raisonne et récupère le bon chemin en croisant les 2 Pierrots de Nantes et Jojo Carine, partis pour le même tout droit.
Une fois dans le bon vallon on reprend la tête en passant Vibram et Cap Opale qui grenouillent en bas du vallon. On s'accroche et lache rien, Cap Opale aussi, monte dans la neige et refait la trace (déjà bien soufflée) faite par Daniel, Serge, JP, Amélie etc...  Mes chaussures en 46 taillent des marches confortables. On bascule au sommet à 2500m en tête avec 2' sur Cap et 5' sur Vibram. La descente est grandiose, et un peu engagée au départ dans la neige et dans un canyon. Nous traversons j2plusieurs villages, croisons un chien enragé. Puis viennent les derniers postes et au pont Mathieu et Christian reviennent à 2' à peine. On remet une tartine et arrivons à Toufghine (prononcer Toufraïne) un magnifique village dans la vallée de Tessaout où nous dormons en gite (chez Driss et Mahomé), fantastique. L'accueil est divin, les beignets sont un régal...  le thé aussi. Au bilan comptable, Mat et Chris sont à 3' derrière, Fanny et Ben 14' ensuite Sandrine et Denis arrivent avec 17' après une belle journée. Au général nous avons 18' d'avance sur Vibram, autrement dit rien quand on connait le caractère accrocheur du binôme et la précision en CO de Benoit.

 

dep3Le mercredi ce sera le jour du froid et de la CO. Le départ s'effectue en vtt et de nouveau on part à l'attaque sur la route/piste/neige. La montée au col est sévère, ça caille et on bascule devant. Mat et Chris s'accrochent, Jojo, Carine, Ben et Fanny suivent pas loin. Dans la descente Cap Opale revient et Steph assure comme un fou pour suivre le rythme avec ses cales-pied et son semi semi semi rigide. On arrive ensemble à la CO. Magique. Grandiose. Un terrain exceptionnel. La carte comporte une immense forteresse naturelle (5km de long sur 3 de large) de plus de 500m de hauteur. Un seul chemin d'accès, de toute beauté, et là haut 3 hameaux, un autre temps, un autre monde. On est suspendu.jneige
On commence la montée avec Cap Opale et dès le départ on loupe la balise 2 (la 1ère) en montant, on se dit que nous la prendrons en descendant. A la 3 on débouche sur ce plateau, ici commence un enfer de boue et de caillou dans un paysage vallonné. La CO se passe plutôt bien, on laisse 4 à 5' sur un rocher (la 9) et entamons le retour. Repassage à la 3, vite à la 2 et on regagne nos vtt. Mais celle-ci s'avère mal positionnée, nous commençons à la chercher un peu partout (10' de vendange et d'enquête, c'est long...) jusqu'à que Steph entende une petite fille nous appeler. La balise est à côté d'elle 80m plus bas que sa position sur la carte. En fait c'est un coude du chemin retracé à posteriori sur la carte par l'organisation qui n'est pas correctement reproduit. On limite la casse et on repart en vtt jusqu'à l'arrivée du jour. Le bilan reste positif car nous remportons l'étape avec 13' sur Ben et Fan et 16' sur Mat et Chris qui échappent à la double peine puisqu'ils ne trouvent pas la 2 (celle-ci sera neutralisée). Le bivouac est un champ de boue inimaginable, mais le staff d'organisation et l'équipe cuisine font des merveilles. Tout le monde arrive à se requinquer.

biv

Le 17 mars, c'est jeudi egenet le soleil revient, heureusement. Le moral des troupes remonte et le run and bike nous fait partir à vive allure. Steph prends les 2 sacs et moi je cours, en montée pas facile pour lui, en descente plus difficile pour moi. Ensuite nous partons sur une section vtt d'anthologie. Un immense faux-plat interminable dans les cailloux puis la boue, la neige et même la glace. Avec Cap Opale nous entrons sur un large plateau, où l'enfer de boue s'abat encore une fois, mais ce coup-ci nous avons en plus les vélos. C'est magnifique mais cela devient un carnage notamment pour les équipes les moins préparées à ce genre de délire. Tu roules 10m, tu t'arrêtes, tu décrottes le vtt, tu le portes mais il fait 25kg toujours, tu vois uns flaque tu te précipites dedans puis une autre, surtout tu n'en loupes pas une. Dantesque, le cerveau est sur off, juste il sert orienter encore un peu pour trouver des balises disparues ...  mais vive les picto. On fait un peu d'azimut, puis un magnifique canyon toujours en vtt et un col et une descente monstrueux pour achever de couvrir les derniers centimètres carrés de couleurs que nous avions. Ensuite la section se termine par un bout de paradis. De la piste ultra roulante, du billard, du bonheur. Nous sommes toujours à 4 bien que Mat ai cassé son dérailleur arrière.
On arrive à la transition, Steph se strappe en on repart pour les 7 derniers km en co. On la fait ensemble avec Mat et Chris. Steph prend les commandes en CO, il sent bien le terrain alors que je commence à partir un peu en vrille à gauche puis en haut,...  La section se termine par une magnifique descente et une arrivée hyper biv2glamour dans le patelin en remontant la déchetterie, une élégance rare notée par les locaux. Le mini ravito proposé par les autorités est exquis, olive, pain, huile d'olive (un nectar), graines...
Philippe et Fred complète le podium de la journée. Cela restera comme un grand moment de raid et un partage de galère sympa avec Steph, Mat et Christian. On file ensuite en minibus et minivitesse sur le bivouac des 2 prochains soirs. Nous sommes installés en bord de lac. Une grosse séance de lavage, décrottage, bricolage commence (12 vtt HS). Au général Cap Opale passe 2ème et se situe à environ 1h de nous. Fanny et Ben ont eu quelques soucis : crevaison plus une porte horaire loupée.

 

Le lendemain ce sera déjà la dernière journée de raid. Le principe des sections en trèfle est bien agréable, cela kayakpermet de nous croiser. Et pour nous ce sera relâchement, trop d'ailleurs sur la CO, à 2 orienteurs on arrive à massacrer 2 postes à postes comme des novices. Ensuite cela va bien mieux, nous retrouvons d'ailleurs la compagnie de Ben et Fanny puis de Sandrine et Denis. Le canoë est une formalité 43' et le 1er chrono, un poil rassurant sur ces autovideurs qui saturent en vitesse (toujours impossible de la faire déjauger ;-). Et le vtt se passe sans encombre, au moins pour nous car une équipe s'est pris des cailloux sur le casque, une autre des bâtons dans les roues et les filles des mains aux fesses. Il arrive en effet que les enfants ne soient pas bien sages. Pour cette étape nous franchissons la ligne en 1er mais comme nous étions partis plus tôt nous sommes 3ème de la journée derrière les Pierrots et Vibram.epilogues
Après une nouvelle nuit sous les étoiles, c'est le transfert pour Marrakech. Le voyage en bus est fort agréable, pour ma part en compagnie d'Alenxandra, Amélie, Fifilles bras d'Acier et EMSA (Fred, Charles, Yves et Cédric). La vue sur l'Atlas restera comme moment sensationnel sur lequel défileront de bons souvenirs.
Arrive l'épilogue mais juste avant le départ, ma roue arrière bouge terriblement, tous les rayons sont desserrés en urgence je descends dans le sous-sol de l'hotel pour l'échanger avec une roue d'un btwin souffrant. Cela fera bien l'affaire.
Comme toujours après un passage place Jemma Efna, l'épilogue se déroule sur l'avenue de la Koutoubia epilog(mosquéee principale de Marrakech) et là place aux bourrins surtout à vélo. Avec Steph on fait un peu le run and bike, passont en tête et relachont l'effort afin de féliciter toutes les équipes pour l'arrivée.
Ensuite à partir de 12h30 s'enchainent, les podiums et remise des prix, un grain-grain délicieux (avec un jus d'avocat, terriblement bon), le retour à l'hotel, refaire les sacs, une douche (merci Daniel), finir la malle vtt, engloutir un tajine au boui-boui d'à côté en compagnie de Jean-Pierre et Amélie, remercier l'organisation et dire au revoir, puis attraper l'avion à 15h30.
Un magnifique séjour, pleins de senteurs, de sourires, avec des échanges riches et intenses.

 podium2

D'autres expériences à venir et encore des moments précieux à partager, car même si nous avons un peu donné là-bas, le Maroc et les marocains nous le rende 100 fois.
Vive la Transmarocaine, vive l'Atlas et ce beau pays aux hommes et femmes si accueillants.

"photos-polo's groups"

site web

Partager cet article

Repost 0
Published by Team raid74
commenter cet article

commentaires

michel des camions !! 27/03/2011 10:13



Salut manu. Quand te ne feras plus de raid, tu pourras faire écrivain ! Ton commentaire est excellent et relate parfaitement l'ambiance de ce raid quelque peu mouvementé. Nous (l'orga) et
moi-même , avons particulièrement apprécié ton état d'esprit, tourné vers les autres et ton humilité. Encore un grand merci pour ton furieux coup de main au déchargement des 3 camions à Moulay
Youssef. A bientôt j'espère, et si tu viens sur Aix...



fanny 23/03/2011 18:50



ouais, bien sympa ce CR!!! encore bravo à vous 2 et vraiment ravie d'avoir fait ta connaissance! à bientôt pour entrainements et autres réjouissances ! stef, j'espère que ta caisse finira par te
revenir ...! bises à tous les 2



capopale.over-blog.org 23/03/2011 11:01



Salut Manu, très joli compte rendu, que de bons souvenirs avec vous!!


A bientot et bonne recup !


Mat